accueil présentation nos chiens les portées contact
standards de races alimentation soins et hygiène
dernières photos de "famille"




soins courants prévention des parasites vermifugation vaccination





soins et hygiène

Une bonne santé passe d'abord par une bonne hygiène.
Mieux vaut prévenir que guérir :
Nettoyage des yeux et des oreilles, prévention des parasites,
soins du pelage ....
Ayez les bons réflexes dès le début et habituez votre chien à ces gestes dès son plus jeune âge.




Les soins courants :


. Inspecter les oreilles
Examinez ses oreilles régulièrement,
un contrôle fréquent permet de repérer assez tôt les irritations
et de prévenir les infections douloureuses et difficiles à soigner.
une fois par mois, les nettoyer avec un produit adapté
que vous pouvez acheter chez votre vétérinaire
et des compresses.

Il ne doit pas y avoir :

de croutes noires (gale d'oreilles)
La gale de l'oreille,
surtout fréquente chez les chiots,
provoque un grattage important de l'oreille
et la présence d'un exudat sec de couleur marron.
Pour traiter une gale d'oreille :
Vous utilisez une spécialité anti-parasitaire prescrite par votre vétérinaire,
après avoir effectué un nettoyage du conduit auriculaire avec un produit adapté :
appliquer le produit puis massez l'oreille délicatement pour ramollir les sécrétions,
essuyer avec une compresse.


- ni d'écoulements odorants (otite).
une otite est une inflamation du pavillon ou du conduit auditif.
Les otites sont favorisées par les poils à la base des oreilles,
les oreilles lourdes et tombantes,
les épillets en été, le froid intense, les bains trop fréquents.
elles se manifestent par la présence d'impuretés plus ou moins purulentes dans l'oreille,
du grattage plus ou moins intense, et d'une odeur désagréable.
pour traiter une otite,
suivre la prescription de votre vétérinaire,
après avoir nettoyé le conduit auditif.

Attention :

Dans tous les cas, avant l'instillation d'un produit quel qu'il soit,
il est indispensable de vérifier s'il n'y a pas de corps étranger dans l'oreille,
auquel cas, il faut faire procéder à l'extraction par un vétérinaire.



. Nettoyer le contour des yeux
Prenez bien soin de ses yeux en nettoyant les sécrétions oculaires.
Le nettoyage peut être nécessaire pour éliminer les impureté déposées sur l'oeil,
il est également utile pour éliminer les larmoiements et sécrétions qui encombrent l'oeil.
Pour nettoyer les yeux de votre chiot,
utiliser du sérum physiologique ou une solution spéciale
sur une compresse de gaze.


. Les dents
La dentition de lait chez le chiot ne comporte que 32 dents.
Entre 4 et 6 mois, il va perdre ses dents de lait et faire ses dents d'adulte : 42 dents.
Vers 7 mois, il acquiert sa dentition définitive.

Il faut prévenir le tartre :
L'accumulaton du tartre provoque fréquemment des gingivites.
au fil des repas, les débris alimentaires s'accumulent,
entraînant un dépot bactérien à la surface de la dent.
S'en suit une inflamation de la gencive très douleureuse
 qui peut entraîner un déchaussement des dents,
ainsi qu'une haleine fétide.
En prévention, le brossage des dents peut être effectué,
il est important de ne pas utiliser n'importe quel dentifrice
pour ne pas perturber le PH et la flore intestinale de votre chien.
Il existe donc des dentifrices pour chiens.
L'alimentation joue aussi un grand rôle :
L'effet abrasavif des croquettes sur l'émail dentaire
contribue à nettoyer et à débarrasser l'émail des plaques dentaires
qui pourraient demeurer sur la dent.
. Lorsque le tartre est bien installé,
seul un détartrage chez votre vétérinaire s'avère efficace.



Le bain
Il n'est pas utile de donner trop fréquemment des bains à votre chien
car son pelage est recouvert d'une substance huileuse qui le protège du froid et de la pluie,
le rendant quasiment autonettoyant !!!
Les shampoings trop fréquents détruiraient cette protection naturelle du pelage.
Si vous devez donner un bain à votre chien,
utilisez un shampoing spécial pour chiens,
les produits pour humains sont trop acides et pourraient lui irriter la peau.
Prenez soins de démêler entièrement  les poils de votre chien avant de le mouiller,
vous ne pourrez plus le faire après.
le Leonberg et le Terre-Neuve sont des races "aquatiques"
qui pourraient passer des heures dans l'eau.
S'il s'agit de bains de mer,  rincez à l'eau claire, le poil de votre chien.

La coupe des griffes
Les griffes poussent en continu mais s'usent naturellement au contact du sol
chez les chiens actifs.
En revanche, pour les chiens qui ne bénéficient pas d'exercice régulier,
(les griffes font du bruit lorsque le chien marche)
il est nécessaire de les couper à l'aide d'une pince spéciale.
C'est une intervention délicate car il faut veiller à préserver les vaisseaux sanguins qui se trouvent à leur base.
Il est donc conseillé de le faire pratiquer par un vétérinaire.

l'entretien de la robe
Brossez régulièrement votre chien.
Les poils poussent, meurent et se renouvellent tout au long de l'année,
avec deux pics importants, au printemps et à l'automne.
Prenez soin de  démêler votre chien entièrement avant de le mouiller
car le poil mort et les noeuds pourraient feutrer,
auquel cas, hormis le fait que vous avez une boule puante de + ou - 70 kg,
 la coupe et / ou la tonte deviennent obligatoires ...
Pour éviter de se retrouver dans ce cas de figure extrême,
il est fortement recommandé de brosser son chien régulièrement,
soit, une fois par semaine au moins,
et particulièrement en période de mue.
   Il est important de couper les poils et entre les orteils
car ils peuvent gêner le chien pour marcher,
surtout l'hiver :
la neige et / ou la boue peuvent s'y coller.






Prévention des parasites


Les infections parasitaires affectent la peau et le pelage.
Elles peuvent être à l'origine d'exzémas, prurits ou perte de poils significative.
Le chien, mais aussi son environnement doivent être traités
afin d'éliminer parasites, oeufs et larves.

De nombreux parasites externes d'origine animale (puces, tiques,poux)
 et d'origine végétale (teignes, gales)
peuvent altérer la peau et le pelage du chien
et peuvent même gravement atteindre sa santé
en développant des maladies infectieuses contagieuses.
Vaccinations, vigilance et bonne hygiène de vie
peuvent éviter la plupart de ces atteintes.


. les tiques
Vivant dans l'herbe et les arbustes,
les tiques se fixent solidement sur la peau du chien,
de préférence là où elle est la plus fine pour s'y nourrir de sang.
Leur présence sur un chien peut être nocive
 car elle peut conduire à une anémie sévère en cas d'infestation massive.
Les tiques transmettent quelques maladies telles que la piroplasmose :
dépression, perte d'appétit, coloration brune des urines.

. les puces
Les puces du chien élisent généralement domicile dans la région dorso-lombaire
où elles s'y nourrissent de sang.
La présence de puces dans le pelage est révélée par de petits grains noirs qui sont leurs excréments.
Les puces sont très prolifiques :
Elles pondent de nombreux oeufs qui se transforment en larves dans l'environnement du chien
(tapis et moquettes, parquets, coussins).

. Les aoûtats
Comme son nom l'indique,
ces parasites externes prolifèrent dans la végétation en été ou au début de l'automne.
Ils peuvent alors infester le chien et proquer de violentes démangeaisons.
Ils sont visibles à l'oeil nu sous la forme de petite points orangés
qui se logent ente les doigts et / ou en bordure du pavillon de l'oreille.

. Comment lutte contre ces parasites ?
Il existe de nombreux insecticides
 (poudres, sprays, colliers, shampoings, solutions orales ou injectables ...).
Chacun a des indications précises dépendant de l'animal, de son mode de vie, du parasite ciblé
et des éventuelles surinfections qu'il peut provoquer.
Votre vétérinaire définira le traitement approprié.
Plusieurs traitements sont généralement nécessaires,
visant à tuer toutes les puces adultes sur le chien
et à bloquer leur développement dans son environnement.
 





Vermifugation du chien


Les différents type de vers


Deux grandes catégories :
- les vers ronds (ascaris, ankylostomes, trichures) - les vers plats (ténias) Tænia spp, Dipylidium

Les vers ronds

ascaris.gif ankylostomes.gif trichures.gif



Description et effets

  • - Les ascaris, vers ronds de 10 cm environ de long, contaminent essentiellement les chiots . 
  • Ils provoquent des diarrhées, des ballonnements, des retards de croissance,
  •  et une baisse de l’immunité.
  • - Les ankylostomes sont des vers dangereux mais plus rares. 
  • Ils provoquent fièvre et problèmes digestifs ( diarrhées avec parfois présence de sang)
  • - Les Trichures sont les vers les plus fréquent chez le chien adulte.
  •  Les trichures adultes s’enkystent dans le gros intestin.
  •  Les oeufs peuvent résister à l’extérieur plusieurs années.

Modes de contamination

  • - Ascaris : par le placenta ou le lait maternel
    Ingestion d’ oeufs provenant de l’extérieur.
  • - Ankylostomes : les larves pénètrent la peau du chien ou du chat
    Ingestion d’oeufs
    Lait maternel
  • - Trichures : Ingestion d’oeufs

Les vers plats

taeniaspp.gif dipylidium.gif

Description et effets

Le plus répandu des taenias est le Dipylidium.
On peut le voir quand ses derniers segments remplis d’oeufs sont présents dans les selles
(comme des grains de riz)
Provoquent des irritations, l’animal se frotte le train arrière contre le sol,
provoquent des carences alimentaires


Modes de contamination

Transmis par la puce lorsque l’animal l’ingère


Transmission à l'homme.


Vers ronds : Possible par les ascaris ( enfants jouant dans les bacs à sable)
Symptômes : fièvres, fatigue, troubles de la croissance
Symptômes plus rares : larves migrantes qui s’enkystent dans l’oeil voire le cerveau.

Vers plats : Le ténia peut provoquer des zoonoses.
L’homme se contamine par ingestion des oeufs rejetés par le chien dans l’environnement ,
ce qui entraîne la maladie du kyste hydatique
(enkystement des larves au sein de vésicules, le plus souvent dans le foie ou les poumons)


Pourquoi vermifuger régulièrement ?


Si les vers sont nuisibles pour la santé de l’animal, ils sont toutefois rarement détectables 
car les symptômes associés sont souvent discrets. 
De plus seuls les oeufs passent dans les selles, il est donc difficile de les visualiser.

Enfin, étant donné les risques de zoonoses, 
la vermifugation doit être considérée comme un geste de santé publique
et réalisée surtout lorsque des enfants sont en contact avec l’animal.


 

Quand vermifuger votre chien 


Jeune Adulte Femelle reproductrice
De 15 jours à 2 mois : yous les 15 jours
De 2 mois à 6 mois : tous les mois
Après l’âge de 6 mois : au moins 2 fois par an 2 à 3 jours avant la saillie
15 jours avant et après la mise bas

  • - Il faut vermifuger de préférence avant les vaccinations car les infections par les vers peuvent provoquer une baisse de l’immunité et entraîner ainsi une mauvaise action du vaccin.

  • - Lors de la présence de vers plats (Dipylidium), pensez à associer un traitement anti puces.

  • - Le chien et les chats ne sont pas porteurs d’oxyures. Les contaminations humaines ne sont donc pas d’origine canine ou féline

Source : Extrait du magazine Infovet n°2











Vaccination de votre chien


L'un des meilleurs moyens de garder votre chien en bonne santé pendant de nombreuses années
est de le faire vacciner contre les maladies canines les plus courantes.
Au cours des premières semaines de son existence , votre chien a reçu,
 par le lait de sa mère, des anti-corps qui l'on immunisé contre certaines maladies.
Après cette période, c'est à vous qu'il revient de le protéger,
avec l'aide et le conseil de votre vétérinaire.
L'immunité que reçoit un chiot à sa naissance commence à s'estomper
entre la 6 ème et la 12 ème semaine.
C'est alors le moment où il a reçu ses premiers vaccins.
Il devra alors recevoir des vaccins de rappel une fois par mois
jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge de trois ou quatre mois.
Par la suite, votre chien devra se faire vacciner régulièrement toute sa vie.
Il est surtout important que vous suiviez le programme de vaccination
déterminé par votre vétérinaire.
Ainsi, si vous devez attendre trop longtemps entre la vaccination et le vaccin de rappel,
vous pourriez devoir tout reprendre à zéro.


La plupart des vétérinaires sont d'avis que votre chien devrait être protégé
 contre les maladies les plus courantes,  les plus contagieuses et les plus graves.
Parmis celles-ci, signalons le distemper du chien, l'hépatite infectieuse du chien,
la parvovirose
du chien,la trachéo-bronchite infectieuse du chien et la rage.
Votre vétérinaire pourra vous recommander d'autres vaccins,
 selon les risque liés à l'hérédité de votre chien,
à son environnement et à son mode de vie.
Une fois qu'il aura évalué la situation de votre chien, et ses facteurs de risque,
votre vétérinaire pourrait également vous recommander de le faire vacciner
 contre d'autres maladies infectieuse, notamment :
- la leptospirose : une maladie bactérienne qui s'attaque au foie et aux reins.
- la coronavirose du chien : qui s'attaque aux intestins et peut causer la diarrhée chez le chiot.
- la maladie de Lyme : qui est transmise par les tiques et qui touche aussi bien l'homme que le chien.
 elle provoque l'arthrite chronique et peut se révélée mortelle.
Les chiens que l'on laisse se promener dans les herbes hautes, les broussailles
et les régions densément boisées
sont particulièrement exposée à cette maladie.


source : infovet



haut de page